Appel à manifestation d’intérêt : Étude sur l’impact de la crise du bassin du lac Tchad sur le foncier

Objectif de l’étude:
L’étude a comme objectif de permettre au projet RESILAC de qualifier finement les dynamiques foncières dans le bassin du lac Tchad, afin d’identifier les approches et les pratiques effectivement porteuses de résilience et orienter leur mise en oeuvre. Pour en savoir plus sur le contexte de l’étude cliquez – ici

Axes de l’étude:
• Identifier des enjeux fonciers régionaux et nationaux dans leur dimension agropastorale, saisonnière, territoriale et productive (par ex. Appropriation et concentration des terres à grande échelle, changement climatique, saturation foncière, déplacements forcés des populations, violences et représailles des groupes armés, réponses sécuritaires nationales)
• Cartographier des territoires du projet aux zones agro-écologiques et potentialités variables
• Analyser des modes d’accès, de régulation et de sécurisation du foncier (acteurs clés, droit endogène et étatique)
• Recenser des dispositifs locaux et nationaux (revue des politiques foncières, de leur mise en oeuvre et de leurs impacts)
• Examiner des conflits dans la zone (notamment par rapport aux acteurs de médiation et de résolution existants)

Zone de couverture:
• Niger (Chétimari, N’Guigmi, Mainé Soroa)
• Tchad (Nguéléa 1 et 2, Bol, Ngarangou)
• Cameroun (Dargala, Mindif)
• Nigeria (Jéré, Monguno)

Activités et livrables:
• Notes de méthodologie et outils de collecte de données
• Collecte et analyse de données
• Ecriture d’une version préliminaire d’un chapitre de rapport national
• Révisions sur la base des commentaires de l’équipe technique du Projet Résilac
• Finalisation du chapitre de rapport national (incluant des recommandations)
• Participation à l’atelier de capitalisation

Calendrier: 55 jours de consultance entre octobre 2019 et janvier 2020

Profile des chercheurs nationaux:
• Thèse ou diplôme universitaire niveau Bac +5 minimum dans une discipline traitant du foncier (sociologie, anthropologie, économie, agronomie, géographie, droit)
• Expérience d’au moins 5 ans en recherche opérationnelle dans le développement rural, la socio-économie du développement, le foncier rural
• Excellente connaissance et réseaux dans une des 4 zones de l’étude

Modalités de soumission:
• Deux exemples d’écriture (de préférence sur le sujet)
• Référence universitaire (ou d’un commanditaire d’une étude préalable)
• CV

Date limite reportée au 18 septembre

Contact: m.j.alpes@gmail.com