Privilégier l’agro-industrie au détriment de l’agriculture familiale nourricière est un non sens

Le Ministère auprès de la Présidence en charge de l’Agriculture et de l’Elevage (MPAE) et le Ministère auprès de la Présidence en charge des Projets Présidentiels, de l’Aménagement du Territoire et de l’Equipement (M2PATE) sont en train d’élaborer un nouveau projet de loi sur les Zones d’Investissement Agricole – ZIA.

Ce texte s’inscrit dans un vaste chantier de mise en place de textes de loi sur les terrains à statut spécifique. L’objectif maintes fois répété est de transformer en ZIA deux millions d’hectares de terres en dix ans c’est à dire un changement de statut des terrains domaniaux de l’Etat en vastes surfaces de terre attribuées aux investisseurs privés. Des consultations publiques interrégionales viennent d’être menées ces dernières semaines officiellement dans « un processus consensuel et inclusif », pour prendre aussi « en compte les propositions et positionnements des différents acteurs ».

Compte tenu de la pratique en cours à Madagascar ces derniers temps qui considère peu ou pas du tout les points de vue exprimés par les citoyens pendant les consultations publiques sur les projets de loi, le Collectif TANY vérifiera dans les faits et les applications mais tient à partager dès maintenant ses doutes et propositions.

Lire le communiqué du Collectif TANY, en pièce jointe de cet article, à droite de cette page, dans la rubrique “Voir aussi”