Le Comité Foncier met à l’agenda le pastoralisme lors de la conférence sur le foncier de la Banque Mondiale

Le Comité Foncier met à l’agenda le pastoralisme lors de la conférence sur le foncier de la Banque Mondiale

le 16/05/2024

Le Comité technique «  Foncier & Développement » a organisé une session thématique sur le thème « Le pastoralisme en Afrique de l’Ouest face à la croissance démographique, à la diminution des ressources naturelles et au changement climatique : bonnes pratiques et défis pour les politiques publiques ». Cette session a été co-organisée avec la GIZ et s’est tenue le 15 mai 2024 dans le cadre de la conférence de la Banque Mondiale sur le foncier.

Les terres pastorales sont menacées par des conditions météorologiques extrêmes causées par le changement climatique et  par une pression foncière accrue (privatisation, extension des terres agricoles, croissance démographique, etc.). Bien que les modes de gestion collective des pâturages soient particulièrement adaptés à la variabilité des écosystèmes pastoraux d’Afrique de l’Ouest et du Centre, permettant des usages multiples et une mobilité en fonction de la variabilité des ressources, ils peinent à être reconnus dans un contexte de politiques publiques favorisant la privatisation des ressources et des terres, ainsi que la sédentarisation des systèmes d’élevage. Les communautés pastorales ont fait preuve d’une capacité d’innovation en adaptant ces modes de gestion collective pour répondre à des exigences économiques et environnementales croissantes, mais ces évolutions, le plus souvent empiriques, ne sont pas suffisamment documentées.

L’objectif de cette session était de présenter les différentes actions menées dans les pays concernant les communs pastoraux et les mécanismes de régulation qui peuvent soutenir ces modes de fonctionnement. Elle a permis aussi de présenter les trajectoires des politiques de plusieurs pays dans le domaine du pastoralisme et de l’élevage.

La panel a été composé de :

  • Dr Bernard Bonnet sur les trajectoires des politiques et lois foncières agropastorales en Afrique de l’Ouest
  • Dr Andrea Reikat sur les solutions testées dans le cadre du Programme mondial de la GIZ sur le foncier
  • Dr Adamou Mama Sambo (Bénin) sur les politiques mises en œuvre au Bénin en faveur de l’élevage
  • Dr Astou Diao Camara (Sénégal) sur les politiques pastorales sénégalaises récemment adoptées

Trois points saillants sont à retenir de cette session sur les politiques de foncier pastoral en Afrique de l’Ouest :

  1. Dans le contexte de crise foncière que connait la région au plan démographique, économique, climatique et sécuritaire, les enjeux de sécurisation des communs pastoraux et des droits des éleveurs sur ces espaces, sont plus que jamais à prendre en considération dans les politiques nationales et régionales et doivent intégrer le soutien à l’adaptation de la diversité des systèmes d’élevage et des systèmes de mobilité. Les politiques foncières sont encore trop orientées prioritairement vers la sécurisation des droits sur le foncier agricole, au risque de fragiliser les droits collectifs sur les espaces pastoraux.
  2. L’élaboration et la mise en œuvre de ces politiques publiques de sécurisation du foncier pastoral doivent s’inscrire dans le dialogue et la coopération entre acteurs : entre agriculteurs et éleveurs, entre collectivités en particulier dans les espaces transfrontaliers, à l’échelle nationale notamment à travers les comités nationaux de la transhumance et à l’échelle régionale à travers une vision politique partagée.
  3. L’amélioration de la gouvernance locale et du respect des droits des citoyens (agriculteurs et éleveurs), ainsi que le renforcement des complémentarités (entre agriculture et élevage, entre systèmes d’élevages pastoraux naisseurs et systèmes d’élevage plus spécialisés)  constituent un élément central de la prévention et de la gestion apaisée des conflits locaux. Les Etats doivent accompagner ces dynamiques en renforçant les espaces de gouvernance locaux et en mobilisant des financements publics pour un développement plus équilibré des territoires et des filières.

Voir la présentation PPT de Bernard Bonnet : Trajectoires des politiques publiques de développement pastoral et de gestion du foncier agro-pastoral dans la région : entre remises en question des mobilités transfrontalières et volontés de renforcement de l’intégration régionale ?

Voir la note du Comité foncier sur l’Analyse des trajectoires des politiques et du droit foncier agropastoral en Afrique de l’Ouest