Le foncier et la lenteur administrative gênent l’investissement (Maroc)

“Le développement économique et social du Maroc reste indiscutablement associé à l’accroissement des investissements tant pour permettre la relance du marché de l’emploi que pour stimuler la création des richesses. Toutefois, l’investissement nécessite un contexte favorable…”. Pour lire la suite de l’article paru dans l’édition du 19 octobre du journal Libération, cliquer sur le lien ci-dessous.