Le Mouvement des Sans Terres face à la «réforme agraire» de Lula

“Les grandes entreprises ne veulent pas produire d’aliments, elles veulent produire du profit. Seules 50 transnationales contrôlent toute la production agricole dans le monde.» Cette affirmation émane de José Batista de Oliveira, membre de la coordination nationale du Mouvement des Travailleurs Ruraux Sans Terre (MST). Selon Oliveira, le problème du prix des aliments, en hausse dans le monde entier, est lié à la spéculation et à l’utilisation d’une partie de la terre pour produire de l’éthanol: «Pour cela, ces grandes entreprises, des transnationales pour la plupart, n’ont pas comme objectif celui d’alimenter le monde, mais celui de produire des commodities [produits de base] valorisées sur le marché international», affirme le dirigeant du MST…”. Pour lire la suite de cet article, cliquer sur le lien ci-dessous.