Les décideurs cibles du plaidoyer (Sénégal)

“Pour accroître la contribution de l’élevage au développement du pays, les pastoralistes estiment venu le temps de disposer d’un code pastoral. Cet instrument aurait l’avantage de résoudre la gestion du foncier pastoral victime des abus des pouvoirs locaux qui affectent les terres sans égards à la place à accorder aux producteurs dont l’immense cheptel dépend de la durabilité de la gestion des ressources naturelles. Techniciens, chercheurs, éleveurs et élus locaux de la zone sylvo-pastorale ont donc plaidé, à l’occasion d’un atelier tenu à Linguère, pour l’élaboration d’un code pastoral à l’instar de certains pays de la sous-région…”. Lire la suite de l’article de Pape Seck dans l’édition du 31 mars 2007 du journal “Sud On line”