Manifeste : nos terres valent plus que du carbone

le 03/04/2017

Cette déclaration” lancée lors de la COP 22 et signée par plus de 50 organisations à travers le monde est toujours d’actualité. Aujourd’hui même, nos États définissent leurs politiques pour mettre en œuvre l’Accord de Paris. En parallèle, des initiatives se multiplient et sont déjà en train d’être mises en œuvre (4 pour 1000, AAA: Adaptation de l’Agriculture Africaine, agriculture intelligente face au climat, etc.).

La déclaration vise, plus que jamais, à poursuivre l’alerte sur les risques que fait porter le principe de la compensation par le secteur des terres à l’agriculture, aux paysan-ne-s et à la souveraineté alimentaire.  Compenser les émissions de gaz à effet de serre à l ‘aide des terres, c’est prendre le risque de l’inaction, c’est laisser la place aux fausses solutions et aux accaparements de terre au détriment d’un vrai projet systémique d’agroécologie paysanne.

Ce document n’avait donc pas vocation à s’arrêter à la COP 22 et continue à poser les bases de travaux, plaidoyers et luttes communes. Vous trouverez donc en pièce jointe la version française de la déclaration.

Pour toujours rassembler plus, vous pouvez continuer d’envoyer vos signatures (organisations nationales et internationales) avec le contact d’une personne référente à Anne-Laure Sablé (a.sable@ccfd-terresolidaire.org) ou Suzie Guichard (sguichard@confederationpaysanne.fr).