Quand la Banque mondiale encourage la razzia sur les terres agricoles

le 01/09/2011

“Si les images de la famine en Afrique font le tour de la planète, on sait peu que ce fléau est en partie lié à l’essor des investissements fonciers sur le continent. Ainsi, l’Ethiopie cède des milliers d’hectares à des entreprises étrangères qui substituent à l’agriculture vivrière des plantations destinées à l’exportation. Et la Banque mondiale encourage ce mouvement, comme le montre le cas du Mali.” Par Benoit Lallau, Le Monde diplomatique de septembre 2011.