Quand la lettre d’attribution terrasse le titre foncier (Mali)

“Affaire des 25 hectares de Bougouba – « Quand la mémoire va chercher du bois mort, elle rapporte le fagot qui lui plaît », dit un auteur sénégalais. Cette sentence permet à beaucoup d’observateurs de résumer les déclarations faites par des responsables du Collectif des propriétaires de parcelles d’habitation sur les 25 hectares à Bougouba en Commune II du district de Bamako (COPPHAB) au cours d’une conférence de presse samedi dernier au Foyer des jeunes de Quinzambougou.”Pour lire la suite.