Sénégal : Non aux exigences de réforme foncière de la Banque mondiale !

le 10/10/2019

Le débat sur le foncier se focalise sur la nécessité de réformer la « Loi sur le Domaine National » qui date de 1964, pour l’adapter aux exigences actuelles de modernisation de notre Agriculture, qui pose le problème de l’accès à la terre et de son appropriation.

C’est ainsi que depuis les années 80, la Banque mondiale et le FMI, n’ont raté aucun programme de coopération avec notre pays sans poser la nécessité de cette réforme, pour institutionnaliser la privatisation des terres du « Domaine National », contre laquelle une vive résistance s’est organisée