Article de presse

Cameroun, terres d’écueils

2014 | ,

Ce numéro de la revue “Le plus de repères”, réalisé en partenariat avec la Fondation Friedrich Ebert et le Centre pour l’environnement et le développement (CED) propose plusieurs articles autour de la problématique des accaparements de terres et de la spéculation foncière au Cameroun :

  • Editorial : Réforme foncière : balle à terre
  • Herakles Farm : Batailles à l’ombre des palmiers
  • Elites contre populations : Pot de fer contre pot de terre
  • Lom-Pangar : Indemnisations sans barrage ni retenue
  • Kribi : Hold-up foncier sur le site du port en eau profonde
  • Les indemnisations : une question de fonds
  • Mbam et Kim : Terrains acquis, litiges conquis
  • Land grab : Archbishop of Bamenda Carves in to Indigenous Peoples’ Pressure
  • S.M. Tanyi ROBINSON, “Inheritance by women to land is a possibility”
  • Mme Jacqueline KOUNG à BESSIKE, ministre des Domaines, du cadastre et des affaires foncières “Un dizaine de textes sur la réforme foncière est en attente”
  • Raid foncier à grande échelle
  • Quand la ville arrive au village
  • Akom II : La terre aux premiers occupants
  • Sa Majesté Christine ANDELA, chef du village Logmaba, canton Bikok “Les femmes sont désormais dans la course au titre foncier ”
  • Ndogpassi : De l’eau dans le gaz de Rodeo
  • La spéculation obtient un titre foncier
  • Litiges fonciers : Accusés, terrez-vous !
  • Titre de propriété : Les tares et retards de l’administration
  • Hortense NGONO, facilitatrice Initiative Droits et Ressources au Cameroun “Une femme mariée en « biens communs » doit hériter dans son village natal ”