Conflit foncier : Les ex-bannis retrouvent progressivement leurs plantations à Tabou (Côte d’Ivoire)

“Des travailleurs allogènes burkinabè et maliens avaient dû quitter les terres, à la suite du meurtre d’un autochtone kroumen…”. Lire la suite de l’article de Marcelline Gneproust Envoyée spéciale à Tabou, dans l’édition du 19 mars 2007 du journal “Fraternité Matin”.