L’intégration des régimes coutumiers dans les systèmes africains de gouvernance foncière

le 28/07/2017

La toute première réunion des commissaires africains en charge du foncier a débuté lundi à Accra avec pour thème “Garantir les droits fonciers des communautés“, souligne la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique dans un communiqué. Y participent le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Liberia, le Mali, le Niger, le Nigeria, l’Ethiopie, le Kenya, Madagascar, le Malawi, le Rwanda, la Tanzanie, l’Ouganda, la Zambie et le Zimbabwe.

Alors que nous regorgeons de la plupart des terres arables, notre écart de productivité est le plus élevé”, a déclaré le ministre ghanéen en charge des Terres et des ressources naturelles, John-Peter Amewu. “Nous constatons que les inégalités de propriété foncière et la privation des terres dans de nombreux pays africains et les femmes, en tant que producteurs primaires majoritaires, sont contraintes par les lois coutumières“, a-t-il précisé dans un discours prononcé en son nom par son adjoint.

Lire la suite ici.

Source : Veille du PFVT juillet 2017